Nous sommes tous des Vuklandais!

Le point de vue de la Fête du Livre de Saint-Étienne :

Le troisième tome de la série No War installe un peu plus Anthony Pastor dans le panorama de la BD française actuelle comme un auteur à la fois fantastique et conscient des grandes questions liées à l’environnement et à la préservation des cultures «locales». Afin de filer la métaphore au plus près, pour ce qui concerne la montée des intégrismes et le reflux des démocraties à travers le monde, Anthony Pastor a créé un monde parallèle, le Vukland. Y sont détaillés tribuns et opposants, ancêtres aux savoirs oraux et guerres de clans, ainsi que les stratégies de conquête des trésors de la planète non encore livrés au tourisme de masse et à la globalisation. Anthony Pastor n’hésite pas à faire entrer dans ses récits dessinés de grandes figures marquantes, comme l’artiste Jean-Michel Basquiat dont l’on reconnaît la silhouette à travers l’un des principaux personnages tagueur. Au cœur de ce passionnant thriller dessiné, perdure la beauté du bizarre, chère aux surréalistes. No War voit une extension exceptionnelle se mettre en place lors de la Fête du Livre de Saint-Étienne, au sein d’une performance à l’École nationale supérieure d’architecture de la ville de Saint-Étienne.

Isabelle Rabineau

 

Anthony Pastor a étudié les Arts plastiques à l’Université Paris 8 avant de faire l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris. Il travaille essentiellement dans le milieu du théâtre pendant dix ans. Son premier livre, Ice Cream, paraît à L’An 2 en 2006. Il publie ensuite Hotel Koral en 2008 et Las Rosas en 2010.

Dédicaces Grande librairie – Place Hôtel de Ville – Stand G15 :

• Vendredi de 9h à 19h
• Samedi de 10h à 16h